Déja 10 ans d'existence !

Tél: A Linas: 06.67.44.90.09  A Morsang sur Orge: 06.13.40.54.86

 

Incompatibilité supposée

En marge de l'émoi autour des premiers détails concernant la faille critique dite Meltdown, qui touche notamment les machines sous processeurs Intel, Microsoft a commencé à déployer un correctif pour les utilisateurs de Windows. Le géant, toutefois, met en garde : son patch ne s'installera pas automatiquement chez tout le monde.

Logo%20Microsoft%20large

Commençons par la bonne nouvelle : avec sa mise à jour de sécurité en date du 3 janvier, Microsoft pense avoir protégé le kernel de son OS de toute exploitation de la faille baptisée Meltdown, que nous évoquions largement ce jeudi, même si des correctifs complémentaires sont encore attendus. La mauvaise nouvelle ? Cette précieuse mise à jour, qui doit empêcher les programmes courants de pouvoir consulter des informations sensibles dans une mémoire protégée, ne fait pas nécessairement bon ménage avec tous les antivirus du marché. En effet, selon l'antivirus, l'installation du correctif peut avoir de déplaisantes conséquences — Microsoft parle ouvertement de Blue Screen of Death (BSoD ; "écran bleu de la mort") en série, empêchant ainsi tout démarrage.

Fort de ce constat, le géant a pris une décision : sa mise à jour ne s'installe que lorsque l'antivirus est déclaré compatible, ce qui est fait au travers d'une clé de registre correctement paramétrée. Concrètement, les éditeurs d'antivirus compatibles avec le patch (qui bloque aussi l'accès de ces logiciels au kernel) doivent effectuer le changement et ainsi se signaler, ce qui déclenche de facto l'installation du correctif. Pour l'heure, plusieurs grands noms du secteur, comme Symantec, Avast ou Avira, ont déjà réagi, mais d'autres n'ont pas encore suivi le mouvement. "Si la mise à jour de sécurité ne vous a pas été proposée, il est possible que vous utilisiez un antivirus incompatible", explique Microsoft. Et dans ce cas, "vous devriez vous rapprocher du fournisseur". Naturellement, les solutions maison, nommément Windows Defender et Microsoft Security Essentials, sont prêtes à recevoir le correctif.

Précisons que, même dans l'éventualité d'une relative lenteur de l'éditeur de votre antivirus, il est vivement déconseillé de modifier la clé de registre par vous-même. Dans le meilleur des cas, l'installation du correctif ne déclenchera pas d'erreur critique, mais privera l'antivirus de certaines de ses fonctions. Dans le pire, la machine sera tout bonnement inutilisable.

ORDINATEUR PORTABLE: Remplacement  Dalle / Inverter / Clavier  sur DEVIS